L’utilisation du Yield management par les entreprises


Les Yield management est un mode de gérance tarifaire des capacités inoccupés comme les sièges dans les moyens de transport ou les chambres dans les hôtels, ayant pour objectif la maximalisation du remplissage et du profit, c’est-à-dire en optimisant le prix et le volume.

yield-management.jpg

Le Yield management est appliqué par les compagnies aériennes, les compagnies ferroviaires, les grandes chaînes d’hôtellerie, les groupes de restauration de masse, et parfois aussi par les compagnies de téléphonie. Cette notion de Yield management s’apprend aujourd’hui de plus en plus tôt, les écoles de commerce comme l’isee par exemple, expliquent cette notion à leurs étudiants afin qu’ils puissent l’appliquer plus tard au cours de leurs carrières professionnelles.

Les principes du Yield management

Si le Yield management vise à optimiser le chiffre d’affaires d’une entreprise, son principe pour atteindre son objectif est de faire hausser les coûts lorsque l’activité est faible, ainsi en diminuant les prix, on peut augmenter les volumes.

clientele.jpg

Il sert donc à optimiser aussi la clientèle. Car si les entreprises proposaient un prix fixe, elles prennent le risque de ne pas soutirer le maximum à ceux qui ont la capacité de le faire. Puis, à l’inverse, ces entreprises risquent de perdre des clients disposés à tolérer quelques contraintes pour pouvoir un prix assez bas. Ainsi, avec le Yield management, les entreprises ont la possibilité de proposer un service adapté aux moyens financiers de chaque catégorie de clientèle.

Les avantages et inconvénients du Yield management

L’avantage principal du Yield management est l’amélioration du chiffre d’affaires. Cependant, la pratique du Yield management donne parfois une mauvaise image de l’entreprise car le consommateur pourrait ressentir de l’injustice. En effet, le consommateur pourrait ne pas trouver juste que le coût passe du simple au double pour un même service, car les passagers à bord d’un même avion, par exemple, n’ont pas payé le même prix avec des écarts considérable si on leur demandait. En plus, comme le coût varie toujours, le consommateur se retrouve difficilement dans les comparaisons.